Officiels de tir

Tout le monde peut devenir un officiel de tir. Certains commencent par aider à leur club ou aider pendant que leur enfant/conjoint/ami pratique ou compétitionne. D’autres ont été eux-mêmes compétiteurs, et, peut-être en raison d’un manque de temps ou de perte d’un avantage compétitif, dévient vers une fréquentation plus occasionnelle, mais en se mettant au travail. Cela se produit dans toutes les disciplines (carabine, pistolet, fusil de chasse, etc.), mais, quelle que soit la raison de commencer à arbitrer, cela peut devenir addictif !
 
La certification officielle commence au niveau du club, ce qui est généralement obtenu de manière informelle en faisant ce qui doit être fait à votre propre club ou à ceux à proximité. Si vous décidez que vous êtes prêt à en savoir plus, vous êtes prêt à passer au niveau provincial.
 
Chaque province traite ce moment à sa propre manière, peut-être d’une manière un peu plus formelle dans certaines provinces que dans d’autres. Certains organismes provinciaux nomment un coordonnateur pour garder une trace de qui a suivi une formation, à qui ils peuvent faire appel pour aider lors de compétitions et, dans certains cas, qui peut aider à la formation.
 
Si une personne souhaite avancer au niveau national, il faut suivre une formation spéciale. Chaque discipline traite ce cas de façon différente. Par exemple, au secteur carabine, si une personne veut une formation qui n’est pas facilement disponible dans sa province, elle est invitée à participer aux championnats nationaux où elle peut recevoir de la formation de niveau club, provincial ou national. Un comité national des officiels a des représentants pour chacune des grandes disciplines. Vous pouvez les contacter pour plus d’informations en passant par la Fédération de tir du Canada.
 
Les championnats provinciaux ou nationaux et les compétitions régionales ont tous besoin d’officiels. Certains ont besoin d’être bien formés, mais un grand nombre d’officiels volontaires, même avec une formation officielle limitée, sont l’épine dorsale de toute compétition réussie. Faites-nous savoir si vous êtes intéressé et nous vous ferons parvenir des informations et nous espérons vous mettre au travail !
 
Pauline Pilkington
Présidente, Comité national des officiels